PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


Ce qui fait la qualité d'un piano

exemple : piano Carl Rönisch - Leipzig


Sur cette page, vous trouverez une liste de points précis pour juger de la qualité d'un piano. De la sorte, il est possible de comparer différents instruments et de ne pas accepter n'importe quel discours pour argent comptant. Ainsi comparer les touches n°88 de deux pianos donne déjà une bonne idée de la qualité de deux fabrications.

La dernière mode consiste à raconter que le piano proposé à la vente est "fabriqué à la main"... La vérité : aucun piano dans le monde n'est fabriqué... à la main !

Une confusion est également entretenue avec des marques commerciales (donc pas de fabricants) et de marchands en mélangeant des éléments d'origine ou supposés d'origine allemande, chinoise, européenne, japonaise, tchèque... On connaît l'amusante histoire du balai "made in France" dont le manche provient des forêts de Sibérie via la Chine et la brosse du Vietnam via l'Indonésie, mais qui est assemblé avec un clou allemand par un ouvrier français.


  

La certification BVK (Association des facteurs de pianos allemands) garantit le meilleur niveau de fabrication. Cela commence par le meuble : haute technologie du bois, qualité pointue des composants des polis et vernis...



  

1845 - 2015 : une longue tradition, une grande expérience et la modernité.





  

L'indication de la marque réelle du mécanisme (ici Rönisch) garantit la qualité des matériaux et des plans.

Les têtes de marteau sont un élément essentiel pour la beauté du son et sa durabilité. Ici : fabrication Abel, Frankenhardt (Bade-Wurtemberg), made in Germany : le plus haut niveau.






Le clavier, les touches : on voit ici toute la maîtrise et la connaissance qui assure le meilleur toucher du piano :

    a) épicéa massif parfaitement découpé et stable
    b) pilote en cuivre, pas-de-vis inséré dans un bloc de bois dur (hêtre)
    c) plombage individualisé du clavier assurant une parfaite égalité des forces d'enfoncement et de relève de chaque touche
    d) garniture en feutre spécial (cashmir) encollé dans des mortaises renforcées en multiplis
    e) le revêtement des touches blanches et noires est réalisé dans des matières aux normes les plus exigeantes
    f) les bras de levier sont bien dimensionnés.




Le sommier : multipli de hêtre de bonne qualité, sans encollage excessif et avec forage adapté lent (beaucoup de sommier ont leurs alvéoles couvertes de résidus de colle brûlée avec peu de surface de bois...)




Les cordes de basse sont filées sur des aciers de section hexagonale. Intérêts multiples dont une meilleure accroche du filage de cuivre (meilleure sonorité et durabilité du piano). Les cordes filées simples présentent la technique du fil en revers (meilleure sécurité).


Pédalier : belle mécanique en bois de hêtre, comme c'est la tradition dans les meilleures marques de pianos.




Cadre en fonte d'acier : la meilleure fonderie de cadre de pianos d'Allemagne offre ici un cadre bien dessiné et sur lequel aucune économie (de poids notamment) n'a été faite. Le cadre en fonte supporte ici une charge de plus de 22 000 Kgf.

La table d'harmonie est une partie essentielle pour le son du piano. Une table de haut niveau est faite de planchettes d'épicéas européens (picea abies Karr = picea excelsa Link) s'étant développés lentement en montagne d'altitude (± 1500 m) sur des terrains pauvres (accroissement fin et régulier des cernes sans imprégnation de résine).




Un fort barrage en blocs d'épicéa et de sapin encollés renforce la stabilité de l'accord (tension des cordes).




La barre de dièses comme ici comporte souvent des mentions dont le contenu est explicite.



 

 

Un test de sonorité : levez quelques étouffoirs de notes harmoniques et faites résonner la fondamentale. Ecoutez alors le contenu et le décours des harmoniques.



Retour  Carte du site

© 2004-2017 Pianos Esther - Tous droits réservés.