PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


Wendl & Lung

Une manufacture de pianos fantôme



L'histoire de cette marque commerciale mérite d'être enseignée dans les écoles de marketing. Elle est une fabrication Fantomas : l'image de la marque prend le pas sur le produit. C'est souvent le cas des fabrications de pianos asiatiques qui pour des raisons de marché emploient des marques de consonance ou d'origine allemande pour l'Europe et anglo-saxonne pour le marché américain. Tout ce qui concourt au développement des ventes de ces pianos est utilisé en déphasage de la stricte réalité, au point même parfois de ne pas faire apparaître le pays ou la fabrique d'origine des pianos. Ce camouflage, qui trompe l'acheteur, est délicat à débusquer. Tout ceci dit indépendamment de la qualité des personnes qui participent à ces aventures et des pianos fabriqués qui ne sont pas nécessairement mauvais.

Il faut savoir qu'est fondée en 1986 à Ningbo (ville chinoise du Zhejiang au sud de Shanghai) par le chinois Hailun Chen la fabrique de pianos Hailun Musical Instrument Ldt. Elle succède à la Ningbo Piano Parts Factory et fabrique des pianos de marque Hailun. Cette production se chiffre actuellement à un peu plus de 10 000 pianos par an. Son président, Hailun Chen, est très clair. Sur le site chinois de l'entreprise, on lit : "Mon nom est Hailun Chen. Je mets mon nom sur mes pianos et mon entreprise. C'est ma garantie personnelle [...]". Tout piano fabriqué dans la fabrique Hailun est donc un Hailun pur sang. Mais les pianos qui en sortent prennent aussi la marque Wendl und Lung pour le marché européen et le marketing le plus agressif et le plus mondialiste est mis en marche. Comment ?



Hailun Chen,
président de la Hailun Musical Instrument Ldt.


 
A droite, le piano Hailun.
A gauche, le piano Wendl und Lung.
Ou l'inverse ?


    
Les lignes de fabrications présentent des modèles identiques pour Hailun et Wendl und Lung avec tantôt de petites modifications, voire des agraphes pour le modèle Hailun ou des pointes pour le Wendl und Lung, mais le cadre est le même, la dorure est la même, la sourdine est la même.
On remarque aussi que le médaillon W & L et la marque rectangulaire (en haut à droite du cadre) ne sont pas coulés dans le cadre mais collés ultérieurement.





Ce piano à queue Hailun, vrai jumeau d'un Wendl und Lung, proposé par un réseau de vente américain (U.S.A.), laisse lire sur la décalcomanie apposée sur la table d'harmonie : Hailun - Aspire to Higher Performance - NINGBO - VIENNA - ATLANTA. Vienne est donc aussi bien repris par Hailun que par Wendl et Lung. A droite, sur le cadre de ce piano, on lit : Designed by George F. Emerson. George Emerson est consultant américain de la "Dream Team" de Hailun. Marché américain oblige... La "Dream Team" de Hailun proposera pour le marché français la mention : Designed by Stephen Paulello. Stephen Paulello étant le consultant français / public relation de Hailun.


1. Les pianos Hailun s'achètent une histoire européenne, viennoise même, en prenant la signature Wendl und Lung. Il n'y a rien de commun entre un piano Wendl und Lung sorti de la petite fabrique de Vienne à partir de 1911 et un Hailun ou un nouveau Wendl & Lung. Cette pratique qui consiste à rattacher ex nihilo une fabrication nouvelle, souvent produite en Chine, à des racines européenes est détestable. Pourquoi ne pas présenter les faits en toute véracité. Un exemple est donné sur notre site lorsque nous présentons la marque George Steck. Un exemple a contrario est fourni sur un site de vente de la région liégeoise où l'on pouvait lire (décembre 2010) :

"WENDL & LUNG PIANO ACOUSTIQUE DROIT Modèle 122 UNIVERSAL.
C'est à Vienne, haut-lieu de la manufacture de pianos, que sont conçus les pianos Wendl & Lung depuis 1910. Presque cent ans de savoir-faire et un souci de perfection incarné aujourd'hui par Peter Weletsky font de la marque viennoise l'une des plus belle empreinte de ce début de millénaire dans un rapport qualité/prix sans précédent."

 



HISTOIRE


a) Source Europe Piano Atlas, édition n°7, 1989.

Firme fondée en 1911 à Wien (Österreich). Wendl und Lung produit de 1911 à 1940 environ 2000 pianos au total quand la production est arrêtée. La numérotation est 2623 en 1980 (?). On note que dès le départ, le premier piano semble porter le numéro 255... et on constate des sauts dans les chiffres avec un étonnant saut de 1200 unités pendant les années trente où toute la production de pianos ailleurs est très basse... De ces constations, on peut estimer que quelques centaines de pianos ont été produits et peut-être pas tous par Wendl und Lung.

b) Source Das Klavier-Lexikon, 1998.

Fondée en 1911, des preuves d'activité existent jusqu'en 1929 (source Musique Adresse Universel, Paris, 1929) Les numéros de série sautent tous les deux ans de deux cents numéros puis subitement de 1200 durant les années 1930-40 quand la production s'arrête ! Le chiffre saute encore à 2623 en 1980 alors que les annuaires s'accordent pour dire qu'il n'y plus de production. La firme Alois Kern est reprise par Wendl und Lung. Des Kern deviennent sans doute des Wendl und Lung. Relation aussi avec Simon Homalak. Liaison aussi en 1966 avec un nommé Moutrie de Hong Kong. Plus récemment la marque passe aux mains d'une société créée à Vienne dans laquelle Alexander Veletzky, conseiller commercial (Kommerzien-Rat), petit-neveux par alliance de Wendel, a une part. Des pianos produits en Chine par la fabrique Hailun sont importés en Europe, non pas avec la marque de fabrique Hailun, mais avec la marque Wendl und Lung. Ils sont présentés comme ayant des racines viennoises...

c) Source Musique Adresse Universel, Paris, 1929.

En 1929, à Vienne, il y a plus de 64 fabriques ou constructeurs de pianos (Klavierbauer) dont une est Wendl und Lung.

d) Les histoires racontées par les revendeurs de la marque Wendl und Lung valent la peine d'être rapportées

Elle voudrait que, les affaires allant mal vers 1911, Wendl, marchand de bois, se serait associé à Lung, qui travaillait dans divers petits ateliers de Vienne, pour faire des pianos. La production d'alors est présentée sous un jour élogieux alors qu'elle fut faible et tourna cours rapidement. Le nom fut en fait repris pour une nouvelle ligne de production de pianos chinois en 2000... Des liens sont faits avec la firme Bösendorfer et avec Streicher, célèbre facteur viennois, sans aucune réalité. Cette manière de faire —lier le nom à des firmes prestigieuses, alors que les liens réels sont ou furent inexistants — est portée à son paroxysme par un concurrent viennois de Wendl and Lung d'importation de pianos : Brodmann.



2. La publicité bien faite et onéreuse annonce des modèles spéciaux, des cordes spéciales, des distinctions spéciales, des collaborations spéciales, des pédales spéciales... Tout cela sans lien réel avec la production courante de masse de l'usine. Ainsi sur le site allemand (septembre 2009) on annonce la livraison de pianos Wendl und Lung à ... l'University of Music de Bruxelles (???) ou encore, la création d'une nouvelle mécanique de piano droit à ... double répétition que nous avons vue et testée : elle ne marche pas et pose d'énormes problèmes de réglage et d'usure ! Mais cela et tant d'autres choses font bien. Sans parler d'une quatrième pédale (sur aucune partition et aucun piano de série !). Etc.

Sur les publicités, pas de référence à la fabrication en Chine, mais insistance sur Vienne, Wien, Autriche, Tradition européenne.

3. Le marketing s'enfle lorsqu'on regarde les sociétés en cascade. Là, M. Peter Veletsky est un senior technical advisor de la Compagnie du chinois Hailun Chen. Ailleurs, il est le consultant de diverses fabriques chinoises d'export de pianos. Encore ailleurs, il est expert team d'une société Wendl-Hailun. Et encore ailleurs, il est le copropriétaire d'une société d'importation de pianos chinois Wendl und Lung à Vienne. Quelle est l'exacte répartition du capital de ces sociétés ? C'est beaucoup de casquettes pour une fonction simple et honorable d'importateur de pianos chinois installé à Vienne.




Sur le site chinois, le président Hailun Chen
présente avec cette photo Peter Veletsky en tant que senior technical advisor
(en français : conseiller technique principal) de la compagnie Hailun.


4. Le budget publicitaire explose. Les prix des pianos sont augmentés (de 30% ?) pour couvrir les frais de publicité, de marketing et de développement. Pourquoi pas ? On remarque néanmoins tout simplement que dans la revue de pianos la plus spécialisée d'Europe, le budget publicitaire de Wendel und Lung dépasse les budgets réunis de ... Bechstein, Blüthner, Steinway & Sons, Rönisch, Yamaha ... Dernièrement, un mensuel français consacré à la musique s'abandonnait à vanter la marque Wendl & Lung (en fait un modèle spécial de piano à queue) dans un article rédactionnel (?) alors que la revue est couverte régulièrement de pages entières de publicité réelle de Wendl und Lung. Sans commentaire, mais les moins avertis ont Wendl und Lung dans l'oreille. [Ne dites pas à ma mère que je suis dans la pub.]




Publicité de juin 2008 tirée d'Europiano 2/2008.

La publicité de Wendl und Lung inonde la presse musicale. Le prix de cette publicité ne peut être amorti qu'en augmentant le prix de vente des pianos, ce qui explique en partie le prix plus élevé de Wendl und Lung à qualité égale. Cette présentation est remplie d'ambiguïtés et d'informations qui prêtent à confusion.

Sur la publicité ci-dessus, on note :

a) Vienne (Vienna) apparaît en tête de page, la Chine où les Wendl und Lung sont tous fabriqués apparaît incidemment à la 10e ligne sous le sigle CN, assez chinois...
b) la date 1910 est celle du début de l'atelier viennois de Wendl (photo reprise dans le dièse du bas de l'affiche). Il n'y a aucun lien de produit avec la nouvelle ligne de pianos de la fabrique Hailun de Ningbo.

c)TRADITION - INNOVATION : où se cache la tradition (viennoise ?), bien mise en évidence ?

Le mensuel américain The Music Trades (septembre 2008) consacre un article de présentation de la fabrique de pianos Hailun où l'on peut lire : "Other investments, even more consequential, started with the formation of Hailun's international "Dream Team" of designers. American Frank Emerson, chief scale designer and lead engineer, has 32 years' experience as a piano designer in the U.S., including seven years with U.S., including seven years with Mason & Hamlin. Austrian Peter Veletsky, Hailun’s senior technical adviser, represents the fourth generation of the Wendl & Lung piano making family. Now produced at Hailun’s Ningbo factory, Wendl & Lung instruments are among Europe’s top-selling pianos. Other team members include: Serbia’s Zlatkovic Sibin, director of tuning and voicing, whose more than 20 years of experience include a longstanding affiliation with Bösendorfer; Stephen Paulello, scale designer, France’s renowned concert piano designer; and Japan’s Ema Shigeru, grand piano production director, who personally inspects almost every grand piano produced by Hailun." Sans commentaires !

d) Is a network of excellence (un réseau d'excellence). C'est comme si FIAT, pour rire, présentait sa voiture la plus basse de sa gamme en disant :

Fiat, CN 500, c'est Ferrari - Maître de la Formule 1
Fiat, CN 500, c'est Michael Schumacher - Grand Prix
Fiat, CN 500, c'est le président Luca di Montezemolo, Xe génération de fabricants de voitures
Fiat, CN 500, c'est Pierre Dupont (F) - High Speed Tyre
Fiat, CN 500, c'est Jean du Pont du Gard - New Semi Car Design
Fiat, CN 500, c'est Noello Brufo - Real Double Action Exhaust Pipe
Fiat, CN 500, c'est Shangai Mecanic Company/CN - Exclusive Joint Venture
Fiat, CN 500, c'est Grand Prix de Francorchamps etc.


5. On ne dit pas que les pianos Wendl und Lung viennent tout faits directement de Chine sans passer par Vienne. La tradition a bon dos.


En 2009, l'histoire se poursuit. Petite, grande ou fantomatique. En tout cas la saga publicitaire mérite d'être collationnée.

Ainsi, d'après la presse spécialisée, à partir du 1er août 2011, la marque Wendl & Lung ne sera plus utilisée. Les fabrications de l'usine de Ningbo porteront le nom de bonne consonance allemande Feurich... A suivre.




© 2004-2017 Pianos Esther - Tous droits réservés.