PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


La valse des prix

Prix affichés / Prix barrés


Comment s'y retrouver? Y a-t-il parfois matière à beaucoup de confusion? Exemple :


Ces remises induisent souvent en erreur. C'est le prix barré qui est surélevé anormalement. Tout cela devient confus. Dans le cas du piano à queue Petrof Storm 194, sur le site Internet officiel de Petrof, le prix indiqué est de 34 990 €... Et sur celui d'un vendeur allemand, de même. Ici le prix plein est de 28 900 €, mais présenté comme neuf il est abaissé de 35%. Comprenne qui pourra ! On peut aussi imaginer que le prix pourrait être encore diminué.

On comprend dès lors que sur de telles bases de prix affichés, des vendeurs peuvent proposer des promotions exceptionnelles qui en fait n'en sont pas.




Il d'autant plus amusant de constater que le même vendeur proposait le même piano 2 mois auparavant à 22 990 €, en le qualifiant de piano haut de gamme...

Conclusion : prudence sur les prix affichés et sur les différences proposées qui relèvent bien souvent plus de l'arnaque que d'une bonne affaire. Comme de la façon de présenter la qualité d'un instrument (un piano à queue neuf vendu 18 500 € ne peut en aucun cas être qualifié de haut de gamme).



Retour  Carte du site

© 2004-2017 Pianos Esther - Tous droits réservés.