PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


J. Oor et Lucien Oor

Manufactures de pianos fondées à Bruxelles


J. Oor et Lucien Oor sont deux fabrications de pianos apparentées mais présentant des qualités très différentes. L'origine remonte à l'installation d'une usine Jean Oor à Bruxelles en 1871. Cette fabrication s'éteindra en 1935. Bien que tributaire de prix à plusieurs expositions universelles et de louanges diverses, force est de reconnaître que ces pianos étaient d'une qualité très moyenne.




Façade de la maison de vente des Pianos J. Oor, rue Neuve, à Bruxelles.
Carte postale, vers 1900. Collection Carl Esther.



Réclame de la manufacture de pianos J. Oor, 1902.
Collection Carl Esther.


 
Carte publicitaire de la fabrique de pianos J. Oor, c. 1910.
Collection Carl Esther.


 
Vue de l'église des Bénédictines sur le Boulevard d'Avroy à Liège, c. 1900.
On distingue à l'entrée de la ruelle des Bénédictines la réclame des pianos J. Oor,
rue Neuve à Bruxelles, en dessous de celle des savons Sunlight.
Collection Carl Esther.


Les pianos fabriqués par Lucien Oor (1877-1949), fils de Jean Oor, qui ouvre sa propre usine en 1907, sont d'un tout autre niveau de qualité. Fort d'une formation chez Steinway & Sons à New York, Lucien Oor voit grand. De ses ateliers de fabrication de la rue Glibert à Laeken, ensuite situés rue Simons à Bruxelles, sortent des instruments du meilleur niveau. Karl-Friedrich Esther sera appellé de l'usine Berdux de Francfort-sur-le-Main pour superviser la finition des pianos Lucien Oor de 1924 à 1929.

La concurrence étrangère, ajoutée à une gestion dispendieuse et à la crise de 1929, aura raison de l'épopée Lucien Oor.




En-tête de lettre Lucien Oor, 1907.
Collection Carl Esther.



Grand modèle Lucien Oor, 1914, Bruxelles.
Photo collection Carl Esther.



Vue d'ensemble de la caisse et du cadre, 1914, Bruxelles.
Photo collection Carl Esther.


 
On remarque au croisement des cordes la décalcomanie avec l'aigle, le drapeau des Etats-Unis d'Amérique et la devise E Pluribus unum, agrandie ici à droite.
Photo collection Carl Esther.



Détail du cadre en fonte d'acier.
Photo collection Carl Esther.



Support de la mécanique permettant les réglages les plus précis.
Photo collection Carl Esther.



Fond de pédales.
Photo collection Carl Esther.



Mécanisme Schwander adopté par Lucien Oor.
Photo collection Carl Esther.



Détail d'une touche plombée.
Photo collection Carl Esther.



En-tête de facture de la manufacture de pianos Lucien Oor, 1922.
Collection Carl Esther.



Clé de piano de Lucien Oor.
Collection Carl Esther.


 
Carte publicitaire de la manufacture de pianos et d'autopianos Lucien Oor à l'apogée de son activité, c. 1925.
Collection Carl Esther.



© 2004-2017 Pianos Esther - Tous droits réservés.