PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


George Steck

Manufacture de pianos fondée à East Rochester/New York en 1857


De l'Allemagne à la Chine en passant par les U.S.A.


George Steck originaire de Kassel (Allemagne) ouvre en 1857 un atelier de fabrication de pianos à East Rochester/New York ainsi qu'un vaste magasin, le Steck Hall.




George Steck (1829-1897)


En 1873, George Steck est primé à l'Exposition universelle de Vienne (Autriche). Richard Wagner reçoit un piano George Steck conservé en la Haus Wahnfried à Bayreuth sur lequel il compose Parsifal (1882). Aux Etats-Unis, sur cette fin du XIXème siècle, quelques firmes dominent : Chickering, Knabe, George Steck, Steinway.




La rotonde de l'Exposition universelle de Vienne, 1873.


L'entreprise et la marque se développent et passent en 1904 dans le giron de la Aeolian Company des Etats-Unis d'Amérique. Elle a des succursales à New York, à Londres et à Paris. L'Aeolian Company est le résultat d'un ensemble de compagnies réunies progressivement (Metropolis Player Action, Aeolian American Corporation New York) qui chapeaute de nombreuses fabrications et marques de pianos : Knabe, Chickering, Mason & Hamlin, Mendelsohn, George Steck...

Une fabrique allemande de Gotha en Thuringe, fondée en 1857, par Ernst Munck, devient une entreprise soeur d'Aeolian au début du XXème siècle. Elle fabrique pour le marché européen des pianos Steck. Devenue une des fabriques parmi les plus modernes d'Allemagne avec une production de 6 000 pianos par an, elle est reprise en 1924 par la société Ludwig Hupfeld de Leipzig.




Fabrique de pianos George Steck à Gotha (Allemagne), 1914.
Source The Pianola Institute - History of the Pianola.



Piano droit Ernst Munck, c. 1910.


Au fil du temps, le groupe américain Aeolian se désengage de la fabrication de pianos sur le territoire américain. La compagnie George Steck Piano devient en 2001 la propriété du groupe ASC (American Sejung Corporation) lié à la compagnie Qingdao Sejung Musical Instruments Co, Ltd, l'ensemble étant lié à une compagnie sud coréenne. La fabrique de pianos de Sejung à Qingdao, dans le Shandong à 500 km au sud-est de Pékin, développe une nouvelle ligne de pianos pour offrir une alternative et un meilleur rapport qualité/prix face à Kawai et Yamaha dont presque toute la production est faite en Indonésie, en Malaysie, à Taiwan et en Chine continentale. La fabrication de la table se fait avec du pin de l'Alaska, les têtes de marteaux sont japonaises, les cadres sont coulés sous vide, les cordes viennent de Röslau (Allemagne), etc.




Autour de la mer Jaune, les villes de Yantaï (marques vers l'Europe : Perzina, Weber, etc.),
de Qingdao (George Steck, Falcone, etc.), de Ningbo (Hailun, Wendl und Lung, Feurich/Chine, etc.)
L'usine Pearl River est située beaucoup plus au sud, près de Canton, au climat beaucoup plus chaud et humide.


En cette année 2014, les pianos George Steck continuent d'être fabriqués en Chine par des opérateurs bien choisis. Ils sont présentés sans ambiguïté sur leur origine. Distribués en Europe et aux Etats-Unis. Ils se situent en qualité au niveau des fabrications de bonne facture.








© 2004-2017 Pianos Esther - Tous droits réservés.