PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


Jules Doperé


Le fondateur de cette famille de facteurs de pianos bruxelloise Albert-Félix Doperé naît à Tirlemont en 1808 et travaille chez Berden. Un de ses petits-fils viendra s'installer à Liège. Vers 1920, on trouve sa trace sur le quai de Longdoz, n°80. L'immeuble existe toujours en deça du coin du quai et de la rue Grétry. Puis en 1930, un vaste immeuble en bordure de la place Saint-Lambert, aujourd'hui disparu, abrite un magasin de pianos, d'autopianos et de phonographes. Deux ans plus-tard, il ferme ses portes et l'activité semble s'étioler du côté de la rue du Pot d'Or puis disparaît.



Place Saint-Lambert et Palais de Justice. On distingue sur l'immeuble situé à gauche les enseignes PIANOS
et PHONOGRAPHES et sur le bandeau situé au-dessus des vitrines : PIANOS - JULES DOPERÉ - PIANOS.
Carte postale, vers 1930. Collection Carl Esther.



Place Saint-Lambert et Palais de Justice.
Carte postale, vers 1930. Collection Carl Esther.



La maison Jules Dopéré, 28 place Saint-Lambert, à Liège.
Carte postale, c. 1929. Collection Carl Esther.



Anciens immeubles de la place Saint-Lambert dont celui de la maison de pianos Jules Doperé.
Carte postale, vers 1930. Collection Carl Esther.



Place Saint-Lambert également ; derrière la motrice de type Nuremberg du réseau
liégeois est-ouest, on aperçoit la devanture du magasin de pianos de Jules Doperé.
Photographie, vers 1930. Collection Carl Esther.


© 2004-2017 Pianos Esther - Tous droits réservés.