PIANOS ESTHER

La plus ancienne maison de pianos de Wallonie
Agence Rönisch

 


Comment se comporter avec son piano ?


1. Emplacement du piano


La pièce où est placé l'instrument joue un rôle considérable sur le développement du son. Le son doit être bien réparti. L'écho doit être agréable. Ainsi le piano sonnera pour le mieux. Des surfaces vitrées importantes durciront le son. Placé sur un sol mou (tapis plein, carpettes etc.), le piano donnera un son plus adouci que s'il était disposé sur un sol dur (carrelage, pierre ou parquet). Tentures, mobilier, forme du plafond et revêtement des murs influenceront la réverbération du son. Dans un espace acoustique bien adapté, un piano de son moyen pourra égaler, voire dépasser, en beauté un piano de qualité supérieure mis dans des conditions défavorables de développement du son. Nous abordons ici un domaine qui mériterait de longs développements : à quoi sert-il d'acquérir, souvent très cher, un instrument qui, par l'endroit où il est placé, comme aussi par la médiocre qualité de son harmonisation ou de son intonation, voire de son accord, ne fournira qu'une fraction du niveau qu'il devrait atteindre?

Un bon emplacement est aussi celui où le piano n'est pas soumis à des variations directes, irrégulières et importantes de température et d'humidité. Ce n'est pas tant le froid ou la chaleur qui importe mais la combinaison de la température et du degré d'hygrométrie. L'absence de brusques et permanentes variations de ces facteurs est une grande source de stabilité de l'instrument.



Température
Humidité relative
10°C
30-55 %
15°C
31-56 %
20°C
32-58 %
25°C
34-60 %
30°C
35-62 %

L'instrument ne devrait pas être exposé au rayonnement solaire direct, ne serait-ce que pour protéger le revêtement de surface. Il peut être placé le long d'un mur extérieur bien isolé. Sur tous ces points, l'avis d'un spécialiste expérimenté s'impose.


2. Entretien du piano


Un piano est un mécanisme complexe composé de milliers de pièces de métal (fonte, aciers spéciaux, cuivre, fer nickelé...), de bois (d'épicéa, de hêtre, de bouleau, d'érable, d'acajou...), de feutres divers de laine de mouton, de coton, de matières synthétiques, de cuir etc. Pour que cet instrument reste une source de plaisir, il faut veiller à ce qu'il fonctionne comme un ensemble parfaitement équilibré et intégré. Pour toute intervention sur le mécanisme, il est recommandé de faire appel à un technicien en qui vous avez toute confiance et qui connait bien votre instrument et vos désirs.


3. Entretien du son


L'accord, l'intonation, l'harmonisation et le réglage de la mécanique sont les clés de voûte qui révéleront toutes les potentialités de votre piano. Seule la maîtrise de ces opérations donnera à votre piano une âme, un esprit, bref lui conférera une personnalité propre et adaptée à vos souhaits. Un bon piano peut être très éloigné de son optimum tant sur le plan du toucher que de la sonorité parce que :
• l'accord est trop plat et ne le fait pas chanter; les basses mordent ; ou, tout simplement, l'accord n'est pas bien tempéré ;
• l'intonation est irrégulière et "déporte" le son en accroissant les harmoniques aigus ;
• l'harmonisation a été faite en dépit du bon sens et les registres ne se répondent pas harmonieusement; ou encore l'harmonisation n'a pas tenu compte de l'acoustique de la place où est mis le piano ou simplement des désirs du pianiste...
• le réglage est déficient que ce soit pour l'échappement, l'étouffement, l'enfoncement, l'attrape, etc. ou la combinaison de ces fonctions.


4. L'accord


C'est l'ajustage de la hauteur (fréquence) de chaque note en tendant plus ou moins fortement les cordes. C'est aussi la stabilisation de cette tension dans le temps. Mais c'est encore bien plus la relation des notes les unes aux autres. Un piano parfaitement accordé note par note sonnera très mal par rapport à un instrument accordé note par rapport aux autres notes. L'accord d'un piano donne beaucoup plus d'importance aux rapports des intervalles entre les notes (quartes, quintes, tierces etc tempérées; unissons, octaves...) qu'à la valeur absolue fréquentielle de chaque note prise séparément. Chaque corde (et une note peut comporter trois cordes) est tirée par une force qui dépasse les 100 N. La norme internationale fixée pour le "la3" est 440 Hz.
Beaucoup de facteurs influencent l'accord : qualité du piano et de son montage en cordes, variation d'hygrométrie et de température, importance du jeu pianistique etc. Et les exigences du pianiste comptent aussi !

S'il est opportun d'accorder un piano neuf plusieurs fois dans sa première année de fabrication, le rythme d'un accord annuel est parfait pour un usage domestique. Il serait normal que lors de cet accord annuel l'intonation et l'harmonisation soient supervisées. Il n'y a pas de saison à recommander pour l'accord : le mieux est de faire l'accord quand on joue le plus, ainsi on jouera sur un piano plus agréable et plus juste. Bien sûr l'exception concerne les pianos utilisés pour des concerts. Ici, il faut recommander l'accord avant chaque concert.


5. Réglage de la mécanique


Le mécanisme du piano comporte le clavier, la mécanique avec les marteaux qui frappent les cordes et le système des pédales. Entre le doigt qui enfonce une touche et la table d'harmonie qui vibre et propage le son, il se passe toute une série d'opérations. Toutes les qualités du toucher du pianiste doivent pouvoir se retrouver dans l'expression sonore du piano. La douceur d'un toucher, sa précision, sa vigueur, sa régularité, sa force, le fff et le ppp, le legato, le son empâté d'un accord, le chant diamanté d'un trait dans l'aigu, l'auréole qui entoure les notes d'une mélodie, bref toutes les caractéristiques qui font le jeu du pianiste passent par ce système mécanique. Autant dire combien son fonctionnement, sa régularité, sa fiabilité, tout son équilibre sont importants. Toutes les opérations du réglage doivent être effectuées avec compétence. Assurez-vous que le technicien spécialisé auquel vous faites appel maîtrise bien tous les paramètres qui aboutiront à ce que votre instrument soit une source de plaisir.


6. Déménagement


Votre piano est lourd. Lors de son déménagement il faut lui éviter tout dommage. C'est aussi un objet fragile. Vous pouvez le transporter vous-même en demandant nos conseils et si vous y apportez du soin. Vous pouvez aussi vous adresser à une firme spécialisée : Déménagements Louis, quai Bonaparte 49, 4020 Liège, tél. : 04/342 84 84 ou 0496/85 86 00.



Retour  Carte du site

© 2004-2017 Pianos Esther - Tous droits réservés.